Collège Léo Othily

Projet EPS

1- Cadre de notre enseignement

1. Notre établissement

A- A l’extérieur du collège

Situé au nord ouest de la Guyane, en plein cœur de Mana, le collège est implanté dans un environnement rural agréable, à vocation agricole et touristique.

Mana est une commune dynamique qui compte quelques entreprises et associations culturelles et sportives.

Economiquement nous y trouvons peu d’entreprises dont 3 de riziculture avec une majorité d’employés d’origine surinamienne et Guyanienne.

Sportivement nous pouvons noter plusieurs associations et clubs qui possèdent des équipes et sportifs de bon niveau (handball, football, karaté, …) et qui participent à diverses manifestations tout au long de l’année.

Nous constatons aussi la dynamique positive des clubs au niveau des jeunes par le nombre de licenciés, mais aussi par les nombreux « vécus » sportifs des élèves qui entrent au collège.

De plus, il faut faire remarquer que le nombre d’installations sportives disponibles (par rapport à la demande) donne lieu à des facilités pour organiser un déroulement optimal de l’EPS et de l’Association Sportive.

B- A l’intérieur de l’établissement

Adresse : 3 lots les Koulans 97360 MANA

N° d’établissement : 9730192W

Ouvert en septembre 1988, l’établissement est APV et de type UME600 avec une demi-pension et une section SEGPA (crée en septembre 2000). L’établissement fonctionne du lundi au vendredi de 8h05 à 16h35 et accueille plus de 550 élèves de la 6ème à la 3ème, au 1er septembre 2013. Mais ce chiffre fluctue constamment en fonction, principalement, d’élèves arrivant du Suriname et s’inscrivant tardivement.

La plupart de ces élèves est issue de milieux socioprofessionnels et culturels dits « défavorisés » (> à 75%). Ils sont en grande majorité transportés pour venir au collège ; ce sont 12 bus qui desservent les secteurs de recrutement du collège (certains habitent à plus de 80 km du collège).

Différentes populations se côtoient au sein du collège :

o Les populations « noirs marrons » : en général dynamiques voir agitées, capacités physiques très développées et adolescence précoce.

o Les Hmongs : seulement quelques élèves en SEGPA depuis l’ouverture du collège à Javouhey.

o La population Amérindienne : Passive et moyennement motivés par les activités sportives.

o Le reste de la population est composé de créoles et métropolitains : qui ont une meilleure maîtrise de la langue française et un échec scolaire moindre, également de javanais d’origine surinamienne, de chinois et de brésiliens

Ces différentes populations se côtoient sans problème majeur mais se mélangent difficilement.

C- Les orientations du projet d’établissement

Le projet d’établissement est en cours de réactualisation.

Toutefois, le collège a réaffirmé ses ambitions autour de la « réussite de l’élève » en définissant les axes de sa politique d’établissement, en 2010, en cinq grands principes :

Faire du français un outil de réussite et de communication.
Favoriser la réussite scolaire et éviter l’échec scolaire.
Améliorer l’éducation à l’orientation.
Développer l’ouverture du collège.


2- L’Education Physique et sportive au collège

1. Les moyens humains

L’équipe EPS est composée de 4 professeurs titulaires de leur poste, 2 femmes et 2 hommes. Cette équipe est caractérisée par une moyenne d’âge peu élevée (30 ans).

Tous les professeurs d’EPS possèdent un temps complet avec forfait AS, et chacun enseigne sur tous les niveaux de la 6ème à la 3ème.

2. Les moyens matériels

A- Installations sportives et locaux EPS

Notre équipe dispose de son propre gymnase, 2 salles annexes attenantes, une piste d’athlétisme de 100mètres, un sautoir et une aire de lancer.

Nous avons également la possibilité d’utiliser une grande zone sableuse pour les activités Beach rugby, course d’orientation, … et le stade municipal pour la pratique du rugby.

Il est à noter que les locaux ont été dégradés en début d’année (tags, peintures sur le sol et les murs). Des travaux sont donc envisagés dans le courant de l’année 2013-2014.

Au collège, un local jouxtant la salle d’art plastique nous sert à entreposer le matériel sportif utile pour les cours d’EPS qui se déroulent au stade municipal.

B- Matériel pédagogique

L’ensemble du matériel dont nous disposons nous permet d’aborder toutes les activités prévues dans la programmation du collège avec des conditions d’enseignement très correctes. Mais c’est un matériel qui se dégrade rapidement surtout si on ne surveille pas suffisamment les élèves.

Nous disposons de quelques placards au gymnase pour stocker tout le matériel EPS sur place. Pour le reste, nous prenons ce dont nous avons besoin dans le local du collège et l’apportons sur le lieu d’activité.

C- Equipement TICE

Bien présente dans le développement des TICE au collège (site EPS et AS, site AS district, …), l’équipe EPS s’est dotée, depuis la réception d’une subvention TICE, d’un équipement informatique personnel. Nous disposons d’un ordinateur portable, d’un appareil photo numérique, d’une camera et d’un vidéo projecteur propres à l’EPS. Ce qui est fort utile pour agrémenter les sites de clichés et/ou de faire des retours visuels sur certaines réalisations des élèves.

3. Moyens financiers

Notre budget annuel d’équipement s’élève à environ 1800€ pour l’achat de « petit » matériel sportif. Suite à l’inventaire de fin d’année et après concertation de l’ensemble de l’équipe EPS, nous avons fait une demande de devis via internet auprès de CASAL Sport en métropole. Après réception du devis, nous l’avons transmis à notre gestionnaire, afin de lancer la commande qui doit prochainement arriver.

4. Le règlement intérieur en EPS

A la sonnerie, se ranger « dans sa case EPS » et attendre le professeur dans le calme !

> Tenue d’EPS : Short noir, T-Shirt rouge adapté au sport, baskets.

(Sont interdits les tops à bretelles trop échancrés).

La tenue doit être correcte et adaptée à la pratique sportive !

Attention : les oublis de tenue sont relevés.

Au bout de trois oublis une observation sur le carnet de correspondance est effectuée. Ces oublis pourront être pris en compte dans la note de comportement de l’élève.

> Attitude générale en cours d’EPS :

*Aux vestiaires : la mise en tenue d’EPS doit se faire rapidement et calmement.

*Pendant les déplacements vers les terrains extérieurs : tenue correcte et rapidité.

*Pendant les cours :

- L’élève doit réagir vite aux regroupements et à la mise de route.

- Il doit écouter les consignes attentivement, les respecter et travailler dans le calme.

- Il doit respecter les consignes de sécurité.

Toute attitude faisant perdre du temps à la classe sera sanctionnée !

> Respect des autres :

Les élèves doivent avoir une attitude correcte envers autrui.

Toute violence verbale, physique, ou attitude désagréable envers le professeur ou ses camarades sera sanctionnée !

> Respect des locaux et du matériel :

Les élèves doivent veiller à ne pas salir ni dégrader les locaux mis à leur disposition : vestiaires, salles, terrains.

Le matériel d’EPS doit être utilisé à bon escient : tout geste inadapté à la situation sera sanctionné (frappe excessive, coup de pied, etc….)

Toute dégradation des locaux ou du matériel pédagogique, perte ou vol, sera sanctionnée.

> SANCTIONS (celles-ci peuvent être appliquées simultanément, selon la gravité de la faute)

*Retrait de points sur la composante « attitude, engagement, comportement » de la note du cycle en cours

*Avertissement dans le carnet de liaison, heures de colle

*Rapport à la vie scolaire en cas de faute grave.

*Remplacement, remboursement ou remise en état du matériel dégradé ou perdu.

5. Nos interventions pédagogiques particulières

L’ensemble de l’équipe EPS s’implique dans plusieurs projets visant à diversifier les apprentissages et/ou offrir une autre vision de l’utilité d’une pratique sportive au collège.

C’est ainsi que plusieurs projets ont vu le jour et perdurent (autant que possible) chaque année :

> Le traditionnel cross du collège : intégré depuis toujours au projet d’établissement.

Au départ du stade municipal Guy Mariette de Mana, différents parcours sont proposés dans les rues de Mana selon les catégories d’âges. Cette demi-journée banalisée est encadrée par l’ensemble des enseignants du collège.

Ce dernier est, pour nous, un entraînement pour la participation des élèves au cross du district UNSS de tous les élèves sélectionnés et/ou volontaires licenciés.

Néanmoins, pour la première fois depuis son instauration, le CROSS du collège Léo Othily, n’a pas eu lieu cette année, et ce pour plusieurs raisons :

- Courant octobre, nous avons reçu la copie d’un mail du commandant MALAGANNE (de l’état major de zone à la Préfecture de Guyane, chargé de tout ce qui touche à la sécurité civile). Ce dernier alerte le Dr C.Beccaria du caractère dangereux des CROSS d’établissement programmés en pleine saison sèche (exemple à l’appui). Son souhait est d’annuler ou reprogrammer ultérieurement cette manifestation sportive. En réponse, le Dr C.Beccaria confirme le caractère dangereux de la manifestation à cette période et alerte les chefs d’établissement sur la part de responsabilité qui peut être imputée aux donneurs d’ordre.

- De plus, nous avions pris la décision d’attendre la réunion de rentrée UNSS pour nous prononcer sur le maintien ou non de cette manifestation. En effet, suite aux problèmes de fonctionnement que nous connaissons actuellement avec notre Association Sportive, et sachant que nous pouvons participer au CROSS district sans avoir préalablement organisé le notre nous avons décidé ensemble de ne pas maintenir notre traditionnel CROSS.

- Enfin, n’ayant toujours pas de collègue sur le poste vacant en EPS au collège (arrivée tardive au mois de novembre), c’est une manifestation trop lourde à organiser à seulement 3 enseignants.

> Le projet natation : priorité nationale, le savoir nager (1er degré) inscrit dans le socle commun de connaissance et de compétence doit être acquis et vérifié si possible dès la classe de 6ème et au plus tard en fin de troisième.

Les cours se déroulent à la piscine de Mana et les déplacements se réalisent en bus avec un départ à 13h35 ou 14h35 du collège et un retour à 15h20 ou 16h20 au collège.

Tous les frais inhérents aux entrées de piscine nous sont directement imputables. Aussi, pour des raisons de budget, un cycle complet de natation ( 12 séances) est proposé aux seuls sixièmes.

Pour des raisons de sécurité et pour optimiser le peu d’espace et de temps qui nous est octroyé à la piscine, nous sollicitons chaque année la participation d’un enseignant supplémentaire (demande en HSE auprès de la direction), nous permettant de diminuer le nombre d’élèves à charge par enseignant.

> L’organisation des deux premières semaines de cours en séances reposant sur des activités de préparation physique permettant une mise en route adaptée et progressive. Des exercices de sollicitations des fonctions sensorielles, de renforcement musculaire, de renforcement de la fonction cardio-respiratoire, sont alors proposés.

Ces pratiques sont également introduites simultanément à d’autres activités tout au long de l’année dans le but d’aider à l’atteinte des objectifs et plus particulièrement à celui relatif à l’éducation à la santé et à la gestion de la vie physique et sociale.

> Interclasses de fin d’année : en fin d’année, lorsque tous les conseils de classes sont passés, nous mettons en place des interclasses dans plusieurs activités et ce pour tous les niveaux de classe. Ce genre de manifestation rencontre un vif succès auprès de nos élèves et se termine parfois par une rencontre profs – élèves.

6. Intégration des élèves aptes partiels et handicapés

A- L’EPS adaptée au collège

Nous avons tous des élèves porteurs d’un handicap, en inclusion dans nos cours. C’est pourquoi notre équipe est sensible à ce thème et tente au travers de ses contenus de rendre son enseignement accessible à l’ensemble des élèves.

La difficulté essentielle réside dans le fait d’intégrer les élèves présentant un handicap dans des tâches d’enseignement collectives et dans des milieux variés sans que leur intégrité physique et morale ne soient mises en danger.

Toutefois, il nous semble essentiel de réfléchir plus en profondeur sur ce sujet compte tenu du nombre grandissant d’élèves présentant un handicap qui entrent au collège.

B- Gestion des inaptitudes au collège

Que ce soit dans le cadre des examens ou dans le suivi de l’acquisition et de la validation des compétences des élèves, l’archivage des certificats médicaux est une opération essentielle.

Aussi, l’ensemble de l’équipe pédagogique EPS du collège, s’accorde à dire que la gestion des certificats doit être organisée de manière partagée et concertée au sein du collège. En tout état de cause, l’ensemble des acteurs doit être informé de l’inaptitude de l’élève afin que chacun puisse engager à son niveau les opérations de suivi qui lui reviennent.

C’est pourquoi nous avons définit en équipe de l’organisation en matière de gestion des dispenses :

Dans un premier temps, l’élève montre le certificat médical à la vie scolaire et ce le plus rapidement possible (l’inaptitude n’est prise en considération qu’à partir de la date de sa présentation). Nous centralisons alors les informations données dans un tableau que nous affichons dans notre local au gymnase. Ce tableau est régulièrement actualisé.

7. L’Association Sportive (voir le projet de l’AS)

3- Le Projet EPS : Educatif, Pédagogique & Didactique

Le projet pédagogique EPS est actualisé à chaque début d’année. De plus, la formation professionnelle continue nous permet également de faire évoluer notre projet en améliorant certain traitement didactique d’activité déjà pratiquée au collège et par la mise en place de nouvelle activité (Arts du cirque N2).

1. Nos orientations en Education Physique et Sportive

« Renforcer les cohérences éducatives » … difficile sans confrontation des points de vue, compétences et autres représentations.

Le projet EPS d’un collège en APV est une description des élèves, de l’effet établissement. Celui-ci permet de déterminer des besoins pour en tirer des objectifs prioritaires. Celui-ci doit être le plus précis possible par rapport aux textes, dans les moindres décisions et projets d’équipes, pour que s’initie une cohérence dans nos contenus (en écriture), pour une pratique de l’EPS optimisée.

Chaque public que nous rencontrons est particulier dans le sens où même si les caractéristiques morphologiques, cognitives, … suivent un développement propre à tout adolescent de collège, les jeunes que nous avons en face de nous proviennent de milieux différents.

Cette interaction du milieu environnant va donner lieu à un ensemble de caractéristiques « significatives » que nous devons absolument prendre en compte pour être au plus prés de la réalité du terrain dans notre enseignement. Cela nous permet dès lors de proposer des contenus d’apprentissage cohérents et pertinents au regard du public scolaire que nous rencontrons au collège Léo Othily.

A- Caractéristiques en EPS

L’hétérogénéité des niveaux de pratique et les disparités morphologiques liées à l’adolescence (surtout au niveau 4è/3è) engendrent une implication très variable selon les activités sportives proposées. En effet, le collège c’est la période de l’adolescence : le changement du corps, le changement de maturité vont influencer les rapports aux autres et avec les autres. De plus, beaucoup appréhendent à se montrer ou à se faire juger devant les autres ; le taux d’absentéisme concerne le plus souvent les élèves en difficulté dans la discipline EPS.

B- Comportements scolaires

Les résultats EPS sont globalement bons. Le niveau relève des vécus sportifs antérieurs pour certains, et d’une participation très positive dans notre discipline. Cela s’en ressent aussi dans l’implication à l’AS.

La mixité ne pose pas (ou très peu) de difficulté car les notes restent homogènes entre garçons et filles même si sur l’évaluation, nous tenons compte des différences liées aux capacités des uns et des autres par un aménagement des barèmes.

De plus, notre programmation plus équilibrée, notamment en faveur d’activités plus « féminines » nous permet d’accentuer positivement la mixité, surtout dans une optique d’équité pour le diplôme national du brevet.

Aux vues des notes d’EPS, nous pouvons raisonnablement penser que le niveau de réalisation en EPS est satisfaisant. Le vécu extra-scolaire, et les contenus proposés par l’équipe EPS du collège y contribue certainement. Mais pour conforter cette « impression », il nous faut des indicateurs plus précis qui nous donnent des repères de comparaison d’une année sur l’autre et influenceraient alors les contenus d’apprentissages et la pertinence de nos évaluations.

A ce sujet, et dans un souci de cohérence et d’équité, l’équipe EPS souhaite proposer un système commun d’évaluation pour l’ensemble des APSA programmées (tous niveaux), débouchant sur des référentiels et protocoles d’évaluations auxquels chaque enseignant d’EPS pourra se référer

Enfin, la mise en place du suivi EPS à l’aide du « PackEPS » va nous permettre de suivre l’évolution des élèves dans notre discipline sur plusieurs années. Au-delà des notes, la mise en place actuelle de l’évaluation par compétences en EPS, va nous indiquer les degrés d’acquisition des élèves par activités, par niveau de classe, en fonction du sexe… Ce qui pourra avoir une incidence, en fonction des résultats, sur les orientations de notre projet pédagogique.

C- Relations

²Avec l’enseignant : les rapports avec les élèves sont le plus souvent cordiaux et les comportements et/ou paroles sont rarement irrespectueux. S’il y a souvent besoin d’être derrière les élèves pour les pousser à répéter leurs actions, en revanche, ils sont très demandeurs du regard « expert » (parfois critique) de l’enseignant sur leurs réalisations et sont sensibles aux retours positifs sur leurs prestations.

² Entre les élèves : les ambiances de classe sont variables d’une classe à une autre mais agréables dans l’ensemble. Comme dans tout établissement celles-ci sont composées de façons homogènes mais elles restent hétérogènes en leur sein c’est pourquoi il arrive parfois que certaines classes soient bien plus agitées que d’autres.

Le travail en groupe fonctionne même si parfois on note quelques mises à l’écart d’élèves, soit par rapport à un niveau plus faible dans l’activité, soit par rapport au comportement perturbateur possible. Les difficultés résident surtout sur le respect des temps de paroles, la prise en compte de l’avis de tous dans le travail en groupe. Nous insistons en EPS sur l’apprentissage des rôles sociaux pour amener les élèves à s’écouter, se respecter, prendre des décisions, gérer des rencontres… pour corriger ces dérives individualistes. Si les élèves acceptent ces divers rôles (arbitre, juge, aide…), ce qui peut aussi faciliter le travail de l’enseignant qui peut se dégager de l’organisation et/ou la conduite des situations, on remarque que les décisions des élèves ne sont pas toujours bien acceptées et respectées. Du coup, beaucoup de contestations, et parfois des confrontations orales qui déclenchent des hostilités. Et ce n’est pas forcement du à un manque d’autorité de l’élève mais à un manque de connaissance des règles, à des prises de décisions pas toujours claires pour les élèves. Du coup, il est nécessaire de donner des rôles d’arbitre progressivement en fonction des acquis des élèves (répartir les fautes sur plusieurs arbitres, …). Seuls, ceux ayant déjà un vécu sportif dans l’activité arrivent à assoir leur autorité plus rapidement.

² À la discipline EPS : notre discipline jouit d’une bonne image de façon générale auprès de nos élèves. La dynamique de l’EPS et de l’AS au collège donne une représentation attractive.

Il faut toutefois noter que toutes les APSA n’ont pas le même impact sur les élèves : le demi fond n’a pas la popularité des sports collectifs même si la qualité de l’investissement reste positive par exemple. L’investissement spontané s’en ressent, il faut alors être derrière les élèves pour obtenir une participation qualitative garante de progrès. D’autant plus en début de cycle.

2. Nos priorités pédagogiques

Elles tiennent compte des orientations des programmes mais sont centrées sur la spécificité de notre population scolaire.

A- Des besoins

Au regard de l’analyse des comportements observés dans nos cours et aux capacités motrices utilisées, il semble important de mettre en place un apprentissage visant à acquérir une efficience motrice à la fois pour être plus performant (analyse de trajectoire, efficacité gestuelle) dans les activités pratiquées et à la fois pour gérer ses efforts (apprécier une vitesse, éviter un obstacle, contrôler un étirement). Nous avons la chance d’avoir un investissement moteur important des élèves, il faut l’utiliser pour optimiser la maîtrise des habiletés motrices qui demande du temps et la maîtrise de la langue française. Plus l’élève gagnera en efficacité motrice (automatisation, performance, économie du geste), plus nous pourrons envisager d’autres apprentissages. Sans compter que si l’élève réussi rapidement, en début d’apprentissage, plus sa motivation sera grande.

La gestion des rapports humains entre les élèves doit aussi être un point fort de nos actions pédagogiques. On remarque une augmentation de l’individualisme et les changements liés à la puberté ont vite fait d’amener à l’exclusion. Les incivilités dans notre établissement sont nombreuses en ce début d’année scolaire et provoquent des tensions entre élèves. L’apprentissage des rôles sociaux en EPS permettra de responsabiliser les élèves, d’apporter la reconnaissance et le respect de chacun et d’améliorer le fonctionnement du cours.

Notre projet E.P.S., au regard de la spécificité du contexte repose donc sur deux axes forts :

³ La maîtrise de la langue française

³ Le respect des différences

Dans cette perspective, nous essayons ainsi dans le traitement de chaque activité d’ARTICULER des connaissances, des attitudes et des capacités avec des visées éducatives susceptibles de faire évoluer positivement des comportements sociaux et de développer une meilleure connaissance de soi et des autres.

La participation de l’EPS au socle commun, les stratégies d’évaluations positives mises en place lors des cours où l’élève peut se situer à tout moment participent à l’aide à l’orientation.

Le travail sur l’acceptation de la diversité, l’éthique sportive, la participation des élèves aux responsabilités forge à la citoyenneté.

Le fait de viser des compétences motrices, sociales et méthodologiques diversifiées, de prendre en charge tous les apprenants préparent à la formation tout au long de la vie.

B- Nos objectifs

- > Eduquer les élèves aux règles sociales : en aidant à construire l’espace, en donnant des repères et en organisant des expériences de vie collective.

- Vivre, intégrer la topologie des lieux comme ayant du sens, comme n’étant pas neutres. Signifier, redéfinir et normaliser les espaces (tel espace interdit, telles limites, telle espace pour telle responsabilité). Cette organisation doit amener au respect des lieux.

La circulation est codifiée par exemple par l’utilisation de situations où les surfaces / territoires sont délimités avec des fonctions différentes identifiées.

Imposer des règles claires dans l’accès et la manipulation du matériel (comptabiliser, vérifier, limiter les accès).

- Au niveau de la formation des groupes et de la mixité, en 6ème - 5ème nous chercherons à désacraliser les rapports au corps en mixant filles-garçons, en étant transparent sur le type de relations qu’ils entretiennent entre eux (explication des peurs, apports de connaissances sur le corps).

- User autant que possible de responsabilités, clairement établies et sans cesse vérifiées. Intégrer aux situations une répartition des rôles et des statuts qui y sont associés (droit de, pas droit de). Ces divers rôles visent à appliquer et faire appliquer des règles.

Etre intraitable sur la règle qui a été intégrée aux contenus (règle qui doit s’imposer comme nécessaire, ayant du sens).

- On formera des petits groupes de responsabilité, le groupe étant souvent utilisé comme moyen d’amoindrir sa propre responsabilité (voire des doublettes). Noter que les conditions d’enseignement ne le permettent pas toujours.

Afin d’éviter les conflits permanents ou l’étouffement de personnalités, on valorisera toutes les formes pédagogiques qui supposent entraide, encouragements ou travail en équipe, etc. Au travers de ces organisations, on visera particulièrement une éducation du spectateur, apprendre à regarder, apprécier, repérer des éléments, dissocier le fait d’être en situation d’observateur critique et le fait d’être acteur.

- Travailler sur la patience des élèves. Les amener à ne pas statuer, intervenir, prendre l’initiative de l’action avant qu’une information ait été complètement transmise, chaque information pouvant justifier un contenu (bouger de façon organisée et non anarchique). Afin d’éviter le non respect ou l’oubli de consignes, on usera de rituels. On pourra construire des codes avec les élèves pour qu’ils identifient vite les divers moments de la leçon (regroupement, écoute, essais, répétitions...)

- > Mettre les élèves en situation de réussite et de progrès : en travaillant sur le ressenti, l’estime de soi et l’acceptation des rôles.

Visant le besoin de se situer (notamment par rapport aux autres), on usera d’évaluations formatives, ou de retours sur sa pratique à partir de repères limités au départ en nombre.

On s’orientera vers la connaissance du corps dans les expériences motrices (principes, etc...)

On amènera l’élève lorsque cela est possible à prendre conscience de ses sensations corporelles. Ainsi, pour lutter contre les conduites à risque, on permettra de « verbaliser les ressentis corporels, utiliser un langage élaboré pour différencier et qualifier la perception des états physiques »

- > Favoriser l’ouverture vers l’exterieur grâce à la culture des APSA : en travaillant sur les représentations et la culture.

L’équipe d’EPS, dans ses propositions, vise à élargir l’horizon culturel (corps, activités programmées, vécu sensoriel, vocabulaire…).

Elle donnera du sens aux actions effectuées notamment quand la pratique d’une APSA scolaire s’éloigne de la pratique culturelle médiatisée. On aidera l’élève à intégrer des repères pour mieux comprendre les démarches, mieux établir le bénéfice de son travail.

- > S’exprimer en français en utilisant un vocabulaire approprié : en justifiant, en expliquant, en émettant du sens.

On aidera l’élève à mettre des mots sur les choses, à comprendre la signification de gestes, à être acteur de la justice. L’élève devra, tout en s’exprimant librement, prendre conscience de ses actes et paroles, les contrôler.

Pour autant, la quantité d’information transmise par regroupement sera réduite dans un souci d’optimisation de l’apprentissage (en rapport aux fluctuations d’attention, de comportement..).

En regard de ces fluctuations, divers médias seront systématiquement mis en œuvre, particulièrement la démonstration pour répondre au besoin d’image dans la rétention mais aussi l’utilisation d’appareil photo et de caméra pour avoir un retour sur sa pratique.

Enfin, dans le but de clarifier les attentes et la compréhension de leurs productions, on cherchera à ce que les élèves s’approprient les critères d’évaluation, ce qui suppose que ces critères soient partie prenante des contenus abordés tout au long du cycle et qu’ils connaissent le barème de l’évaluation.

3. Notre organisation pédagogique

A- Les créneaux horaires

En classe de 6ème les élèves ont 4 heures d’EPS par semaine. En classe de 5ème, 4ème et 3ème les élèves ont 3 heures d’EPS (un créneau de 2 heures une semaine, deux créneaux de 2 heures la semaine suivante).

Pour la qualité des apprentissages, nous privilégions une organisation en deux heures (deux heures quinzaine).

B- Organisation des cycles

Afin de prolonger le temps de pratique et conforter les apprentissages, nous avons fait le choix de diviser l’année scolaire en 5 périodes équivalentes de 6 à 7 semaines. Ce qui nous permet de proposer un même activité sur des durées d’enseignement suffisamment longues : cycles de 10 à 12 séances.

- 1ère Période : du lundi 08/09 au vendredi 17/10

- 2ème Période : du lundi 03/11 au vendredi 19/12

- 3ème Période : du lundi 05/01 au vendredi 13/02

- 4ème Période : du lundi 12/03 au vendredi 10/04

- 5ème Période : du lundi 13/04 au vendredi 05/06

Durant l’année scolaire précédente nous avons remarqué un fort taux d’inaptitude et d’absentéisme dans nos classes de 3ème (classe à examen). Dès lors, l’un de nos axes de travail prioritaire, cette année est de viser la baisse des taux d’inaptitude et d’absentéisme en EPS. Ceci non seulement pour favoriser la réussite au DNB mais aussi dans une perspective d’éducation à la santé !

Tout doit donc être mis en oeuvre pour aboutir à la mise en place d’une EPS plus adaptée. C’est pourquoi l’équipe EPS a réfléchi à une proposition de menus, cette année, pour les classes de 3ème. Ces menus représenteront les 4 champs de compétences propres afin de viser une diversification de formation tout en répondant aux exigences des programmes.

A- Les emplois du temps :

L’élaboration de nos emplois du temps répond à de nombreuses contraintes imposées ou non par la Direction du collège.

B- Les possibilités offertes par les installations

- Stade G. Mariette : Football, Rugby, Ultimate

- Gymnase : Handball, Basket, Volley, Futsal, Ultimate, Badminton, Tennis de Table, Cirque, … - Salles annexes :

- Salle 1 (avec agrès) : Gymnastique, Acrosport, Lutte, Cirque, …

- Salle 2 : Lutte, Boxe Française, Acrosport, Cirque, …

- Extérieur du gymnase : Course en durée, Relais-Vitesse, Course d’Orientation

- Plage de Bati Masso : Beach Rugby, Sand Ball, Beach Soccer, Ultimate

- Piscine de Saint-Laurent : Natation

C- Choix programmatiques

L’acquisition par tous les élèves des compétences spécifiques à l’EPS, fixées par les programmes scolaires, nécessite une planification des apprentissages qui respecte les principes d’équilibre, de complémentarité et de continuité des activités physiques retenues par l’équipe EPS.

En tenant compte des possibilités offertes par nos installations, de notre population scolaire et pour tenter de répondre aux exigences institutionnelles (programmes 2009, liste nationale APSA, DNB), nous avons retenu les disciplines sportives suivantes pour faire de notre programmation un outil optimisé et opérationnel.

4. Traitement didactique, enjeux de formation et problèmes fondamentaux pour chaque APSA enseignée au collège

Cf fiches activités N1&N2

5. Modalités et protocoles d’évaluation au DNB

Cf rubrique épreuves DNB

Collège Léo Othily
3 Lot. Koulans
97360 Mana

0594 34 80 60
ce.9730192w@ac-guyane.fr

JPEG

Les évènements à venir

- Lundi 1er juin
Commissions Harmonisation épreuves ponctuelles BAC

- Vendredi 3 juillet
Vacances d’été


©2018 Académie de la Guyane - Tous droits réservés | Mentions légales